Back You are here: Home Présentation Organisation

L'organisation de l'Inspection Générale du Trésor

La première structuration de l’Inspection Générale découle du Décret n° 97-582 du 08 octobre 1997 

portant organisation de la Direction Générale de la Comptabilité Publique et du Trésor. Aux termes de ce texte, l’Inspection Général est composé :

  • d’un Inspecteur Général ;
  • des Inspecteurs Vérificateurs Principaux, avec rang de Directeurs d’Administration centrale ;
  • des Inspecteurs Vérificateurs, avec rang de Sous-directeurs.  

Le décret de 2001 portant organisation du ministère de l’économie et des finances prévoit pour la première fois le poste d’Inspecteur Général Adjoint, celui-ci a rang de Directeur Général Adjoint d’Administration Centrale. Ce texte crée également le poste de Chargés de vérification réservés aux jeunes diplômés du corps des inspecteurs et administrateurs des services financiers qui ont rang de chefs de service.

En 2002, la Décision n° 1320 MEF/DGTCP/CE du 22 mars 2010 portant organisation de l’Inspection Générale du Trésor et fixant ses attributions créé des services et deux départements, d’une part celui des services comptables et Antennes régionales et d’autre part, celui des services non comptables. 

Les antennes régionales de Bouaké et Daloa sont ouvertes respectivement en 2002 et 2004. L’Inspection régionale de Bouaké qui a dû fermer en septembre 2002 a été rouverte en 2012. 

Les Antennes à l’étranger, quoique prévues par les textes n’ont pas encore vu le jour. 

Les Antennes régionales et Antennes à l’étranger sont dirigées par des Inspecteurs Vérificateurs Principaux. 

Le département des services comptables est lui-même subdivisé en huit zones géographiques.

L’expérience des Antennes Régionales a été concluante, cela explique la vulgarisation de cette structure au nombre de onze (11) aujourd’hui.  

L’organisation actuelle découle du Décret n°2011-222 du  l’Arrêté n°En 2012. La création des antennes régionales évoquées en 2007 devient effective. Le contrôle par zone géographique sera abandonnée au profit de la multiplication des antennes régionales aujourd’hui au nombre de 11. 

La structuration actuelle de l’Inspection Générale obéit à la logique d’associer au volet opérationnel (contrôle sur le terrain) un volet d’encadrement et de suivi de l’efficacité des missions de contrôle. La nouvelle organisation répond également au souci de mieux assurer les nouvelles missions de l’inspection, en l’occurrence l’audit et le contrôle des institutions de microcrédit.

Ainsi, en plus de la création de onze antennes régionales, trois divisions composées de plusieurs départements sont créés. Il s’agit pour les organes de conception et d’encadrement technique de :

  • la Division des opérations de contrôle subdivisée en six départements classés par nature de poste;
  • la Division Appui et accompagnement
  • la Division Audit et Régulation.