..::: Bienvenue sur l'espace web de l'Inspection Générale du Trésor :::..

DÉVELOPPEMENT STRATÉGIQUE DES ACTIVITÉS DE L'AUDIT INTERNE : Le Comité d'Audit du Trésor Public renforce ses capacités



En vue du renforcement des capacités des membres du Comité d’Audit du Trésor Public, une session de formation sur la thématique du « Développement stratégique et déploiement des activités de l’audit interne» a eu lieu, le lundi 19 novembre 2018, à la salle DYIBY Koffi Charles au 7ème étage de l’immeuble Sogefiha, à la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP).


Présidée par M. ASSAHORE Konan Jacques, Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique, Président du Comité d’Audit, cette rencontre a vu la participation de MM. AHOUSSI Arthur, Directeur Général Adjoint et SANOGO Bafétégué, Inspecteur Général du Trésor, Responsable de l’Audit Interne (RAI).


Cette formation devrait permettre aux membres du Comité d’audit de comprendre leurs rôles, missions et responsabilités au titre du développement stratégique de l’audit interne au Trésor Public en garantissant l’indépendance et l’objectivité propres à cette activité.


La présente session vise ainsi plusieurs objectifs à savoir : définir les objectifs de l’audit interne ; identifier les « clients » de l’audit interne et leurs attentes ; traiter de l’élaboration d’un plan d’audit ; organiser, déployer et piloter l’activité d’audit interne; promouvoir le développement de l’audit interne et communiquer avec les parties prenantes.


Selon Mme KONE Koumba, Directrice de la Formation, la présente session qui se fait avec le concours de l’Institut de l’Audit Interne Côte d’Ivoire (IIA-CI), est adossée à la  l’axe stratégique 4 (Renforcer les capacités opérationnelles et le bien-être social du personnel) du Plan Stratégique de Développement (PSD) 2016-2020 du Trésor Public qui prévoit la formation de chaque agent du Trésor Public, au moins, une fois tous les deux ans. 


A cette occasion, M. GOH Bi, président de l’IIA-CI s’est dit heureux de voir que le Trésor Public, au plus haut niveau, s’implique dans la gestion de l’audit interne qui, de façon opérationnelle, apporte une valeur ajoutée au fonctionnement du service. Cela traduit à ses yeux, l’importance que la Direction Générale accorde à toutes les fonctions contrôles notamment l’audit interne qui est devenu une réalité saisissante dans l’environnement économique national.


Pour sa part, M. ASSAHORE a indiqué que l’implémentation de l’audit interne au sein du Trésor Public est une priorité pour la Direction Générale. « L’administration du Trésor Public a décidé de réinventer le service public en faisant en sorte que toutes les bonnes pratiques du secteur privé se traduisent dans nos actes et projets. Le Trésor Public entend donc se positionner comme une administration moderne ; et pour ce qui concerne l’audit interne, nous avons posé les jalons », a-t-il souligné à l’ouverture des travaux. Pour lui, à travers cette formation dédiée au top management, l’institution passe à un autre cap en matière de modernisation de ses outils et méthodes de travail.


Animée par M. Stephan ROUDIL,  Rapporteur Général chargé de l’harmonisation de l’audit interne Etat-France, cette session de formation devrait permettre de répondre à certaines problématiques: Qu’est-ce que l’audit à un niveau stratégique ? Comment il se positionne par rapport à un système de contrôle interne ? Quelles sont les attentes des différents acteurs ?


En guise de réponse, l’expert a abordé dans son exposé plusieurs sous-thèmes relatifs aux fondamentaux de l’audit interne (en faisant ressortir les trois lignes de maîtrise), au plan d’audit (qui garantit l’indépendance et un bon niveau d’objectivité des activités), aux rôles et responsabilités, au pilotage, à la gestion des compétences, à la communication et aux outils du RAI. Il a mis en relief le respect de deux référentiels importants : le COSO (cadre méthodologique du Contrôle Interne) et le COSO ERM (Entreprise Risk Management) qui inclut la stratégie de gestion des risques. 


Au terme des travaux, le Directeur Général a salué la qualité de la formation qui, selon lui, doit s’étendre à l’ensemble des membres du Comité de Direction du Trésor Public. «Le contrôle interne est un pilier important en terme de gouvernance et de modernisation de nos méthodes de travail. S’agissant de l’amélioration du fonctionnement de nos services, les audits apportent une plus-value indéniable. En perspective, on doit aller progressivement vers la généralisation de l’audit interne au sein de notre institution», a-t-il conclu.