..::: Bienvenue sur l'espace web de l'Inspection Générale du Trésor :::..

BONNE GOUVERNANCE: Des cadres maliens en mission d’étude à l’Inspection Générale du Trésor



Une délégation de l’Office Central de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (OCLEI) du Mali conduite par M. Moumouni GUINDO, président de l’OCLEI, a eu séance de travail avec l’Inspection Générale du Trésor (IGT), le mardi 18 septembre 2018.

La rencontre a eu lieu dans la salle de conférence de l’IGT au 3ème étage de la Tour B de la Cité financière en présence de M. SANOGO Bafétégué, Inspecteur Général du Trésor et de ses plus proches collaborateurs.

En effet, cette mission, faut-il l’indiquer, s’inscrit dans le cadre du développement de la coopération entre les structures homologues de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées, tel que recommandé par le chapitre VI de la Convention des Nations Unies contre la corruption.

C’est dans cette optique quel’Inspecteur Général a présenté son institution à ses hôtes. Il a fait savoir que l’IGT, en tant que structure d’Administration Centrale chargée de la surveillance de la bonne gouvernance, est placée sous la tutelle technique de l’Inspection Générale des Finances (IGF) et sous l’autorité administrative de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP).

Après un bref rappel sur les principales missions de l’institution, il a noté que l’évolution de l’IGT s’est faite parallèlement à celle du Trésor Public ivoirien qui a succédé au Trésor Public français en janvier 1963.

S’agissant de l’organisation de sa structure, M. SANOGO a indiqué que l’IGT comprend six (6) services rattachés, des Divisions (3) subdivisés en Départements ainsi que des Antennes Régionales et des Antennes à l’Étranger.

Concernant particulièrement la Division Audit Interne, il a rappelé que le Trésor Public qui veut promouvoir et professionnaliser cette nouvelle discipline en son sein, s’est doté d’un Comité d’Audit, d’une charte d’audit et d’un guide de procédure de conduite d’une mission d’audit. Et depuis 2011, une formation des auditeurs aux normes IIA (Institut des Auditeurs Internes)a été initiée sur la base d’un plan d’audit.

Pour lui, le Trésor Public s’est inscrit dans l’approche processus en vue d’améliorer davantage ses performances. Dans cette nouvelle démarche, l’IGT qui est le pilote du processus n°4 « Surveiller la Gouvernance»coordonne l’ensemble des activités de contrôle sur le territoire national.

En termes de perspectives, M.SANOGO Bafétégué a indiqué qu’à l’instar de tous les services de la DGTCP, l’IGT s’inscrit résolument dans un management qualité pour une certification ISO 9001 à l’horizon 2019.

Pour sa part M. Moumouni GUINDO s’est dit administratif des réformes importantes entreprises par l’IGT et le Trésor Public. Selon lui, la rigueur dans la gestion est une demande irréversible. Et les outils d’audit interne mis en place à l’IGTsont de «véritables facteurs clé du succès et d’amélioration de l’action publique».